DE FR IT

Übersicht über Projekte

SAVOIRSOCIAL führt eigene Projekte durch und wirkt in unterschiedlichen Projekten von Partnerorganisationen mit.

Informationen zu einzelnen Projekten

Untenstehend finden sich detaillierte Informationen zu den Projekten, in denen SAVOIRSOCIAL massgeblich mitarbeitet.

Instruments de mise en œuvre d'assistant/e socio-éducatif/-ve CFC

Actualité

Avec le soutien du groupe de suivi, la direction du projet a élaboré des modèles pour les instruments des trois lieux d’apprentissage. Celles-ci ont été reflétées dans trois forums de résonance régionale en décembre et janvier et révisées en conséquence. En février, les documents ont été approuvés par la CSDQ ASE. En mars et avril, les groupes de travail, composés d’experts de toutes les régions linguistiques, ont commencé à remplir le contenu des compétences opérationnelles dans les modèles pour chaque lieu d’apprentissage. Au moment, les instruments sont en cours de finalisation. En même temps, une table de coordination des lieux d’apprentissage a été créée. Ce tableau indique quelle compétence opérationnelle est traitée dans quelle année et dans quel lieu d’apprentissage. Les formations sur les nouveaux instruments de formation auront lieu à l’automne.

Contexte

Dans le cadre de la révision totale de la profession d’assistant/e socio-éducatif/-ve CFC, les instruments de mise en œuvre sont  développés parallèlement à l’audition nationale auprès du SEFRI. Le cadre conceptuel didactique sert de base technique. Ceci a été adopté par le comité directeur de SAVOIRSOCIAL en juillet 2018. Il définit les responsabilités des trois lieux de formation et présente les documents possibles pour soutenir toutes les personnes impliquées dans la formation, ainsi que les instruments de mise en œuvre esquissés dans le plan de formation.

Le but principal est la coordination et le soutien pour une coopération complète entre les lieux de formation. Si l’on parvient à placer le processus d’apprentissage des apprenant-e-s au cœur de la formation professionnelle initiale, à structurer le développement des compétences opérationnelles et à l’encourager par des instruments appropriés, et à laisser de la place à l’expérience des personnes en formation, alors une étape importante vers une formation de base à visée holistique des compétences et du développement de la qualité de la formation sera atteinte. De tels processus d’apprentissage ne réussissent que lorsque la coopération entre les lieux de formation fonctionne bien, par exemple par la standardisation dans chaque lieu d’apprentissage.

Objectifs du projet
Sur le cadre conceptuel didactique, les instruments de mise en œuvre suivants seront élaborés:

  • A Elaboration programmes de formation initiale
  • A1 Programme de formation Entreprise
  • A2 Programme de formation Cours Interentreprises
  • A3 Programme de formation EPS
  • A4 Programme de Formation initiale raccourcie
  • A5 Documentation d’apprentissage et rapport de formation
  • B Instruments et autres documents en rapport avec la coopération entre les lieux de formation CI, entreprise et EPS
  • C1 Dispositions d’exécution de la « Procédure de qualification avec examen final »
  • C2 Règlementation de la procédure de qualification avec validation des prestations de formation
  • C3 Documents relatifs à la procédure de qualification
  • D Formation

Autres travaux effectués ultérieurement ou en parallèle (en partie encore à déterminer):

  • E Classification CNC et descriptifs des certificats
  • F Produits numériques
  • G Exigences techniques minimales pour personnel qualifié reconnu
  • H Validation
  • I Plan d’études EPS par école
  • J Recommandation de changement d’orientation

Le concept d’information et de formation esquisse entre autre les formations pour les responsables de la formation professionnelle dans les trois lieux de formation.

Organisation du projet
Un groupe de suivi est mis sur pied, composé de représentant-e-s des lieux d’apprentissage CI, entreprise et école professionnelle, ainsi que d’une représentante de la PQ. Le groupe de suivi élabore, en collaboration avec la direction de projet  les outils de mise en œuvre. Les bases proposées seront examinées dans le cadre de forums de résonance (un pour chaque lieu d’apprentissage) et leur pertinence pratique sera étudiée. Ensuite, les résultats issus des forums de résonance seront discutés au sein du groupe de suivi et incorporés dans les modèles. Dès que la CSDQ ASE, fonctionnant comme organe de pilotage du projet, aura approuvé les modèles, les contenus concrets seront élaborés au sein des quatre groupes de travail (CI, écoles prof., entreprise, formation raccourcie). Les membres du groupe de suivi travaillent chacun dans un groupe de travail et coordonnent ainsi les contenus pour les différents lieux d’apprentissage. Les outils de mise en œuvre seront approuvés par la CSDQ ASE avant les vacances d’été.
L’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) dirige les groupes de travail. Le groupe de suivi est dirigé par Christine Schaffner.

Calendrier
Les instruments de mise en œuvre A et B seront élaborés d’ici l’été 2020. Le développement de tous les autres instruments commencera en parallèle ou par la suite. La formation sur les nouveaux instruments de formation est prévue pour le second semestre 2020.

Durée: Printemps 2019 à été 2021

Gestion de projet: IFFP et Christina Schaffner GmbH

Responsable chez SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer-Rosatti et Fränzi Zimmerli

Etat: aprile 2020

Plateforme d'apprentissage et de formation digital.SOCIAL

Actuel

Le groupe de pilotage a décidé de diviser le projet en deux sous-projets : le sous-projet A vise à mettre à disposition une plate-forme pour la formation dans la pratique professionnelle. Elle doit être prête d’ici août 2021 et être ensuite étendue aux autres lieux d’apprentissage. Avec le sous-projet B, il s’agit d’une plate-forme complète d’enseignement et d’apprentissage pour tous les lieux d’apprentissage (et évt. pour les professions similaires), ce qui implique l’extension de la responsabilité et de la structure du projet. Les travaux en ce sens débuteront au plus tôt en 2021.

Le comité directeur de SAVOIRSOCIAL a approuvé la division en deux sous-projets à la fin juin. Quatre prestataires sont invités à faire une offre pour le développement de la plate-forme de formation (sous-projet A). Le délai court jusqu’à la fin juillet.

Contexte

La révision de la formation professionnelle initiale d’assistant/e socio-éducatif/-ve se termine durant l’été 2020. En tant qu’organisme responsable de la formation, SAVOIRSOCIAL est responsable de l’élaboration des instruments de mise en œuvre. Sur recommandation de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation (CSDQ ASE), le comité directeur de SAVOIRSOCIAL a décidé de créer des instruments numériques pour la formation révisée. Pas seulement parce que les formes numériques d’apprentissage sont devenues incontournables, mais aussi parce qu’il y voit une grande chance de promouvoir la coopération entre lieux d’apprentissage.

Le secrétariat général de SAVOIRSOCIAL a mené une enquête début 2020 auprès des trois lieux d’apprentissage sur les outils électroniques ou numériques utilisés. L’analyse a montré que quatre outils en particulier se prêteraient au développement d’une plate-forme de formation numérique ASE.

Objectifs du projet

Le projet vise à mettre à disposition de tous les apprenti-e-s et responsables de formation sur les trois lieux d’apprentissage une plate-forme numérique de formation et d’apprentissage. Elle doit servir à l’information, à la planification, à la mise en œuvre et à l’évaluation de la formation, en promouvant ainsi l’apprentissage et l’enseignement structuré et riche méthodologiquement, indépendamment du moment et du lieu. La plate-forme vise donc à créer des conditions égales pour tous les apprenti-e-s et contribue de manière significative à l’amélioration de la qualité de la formation.

Organisation du projet

Le projet est géré de manière souple, c’est-à-dire que l’organisation du projet et la procédure peuvent être adaptées en permanence. Par exemple, la clarification des questions financières peut avoir une influence sur la structure et le contenu du projet. Au début du projet, l’organisation suivante a été définie : le comité directeur de SAVOIRSOCIAL est le mandant. Le groupe de pilotage est composé de représentant-e-s des associations d’employeurs et des OrTRa cant/rég. du domaine social. Le projet est géré par SAVOIRSOCIAL avec le conseil externe d’EDUXEPT AG. Un groupe de soutien variable avec voix consultative est à disposition.

Calendrier

En raison de la gestion souple du projet, le calendrier n’est pas fixe. À la place, voici une énumération chronologique des différentes étapes – ce qui reste à faire est indiqué en italique. Le calendrier est ambitieux. La prochaine étape est l’attribution du mandat en août 2020. Veuillez SVP lire aussi les informations sous la rubrique Actuel (cf. ci-dessus).

  • /déc. 2019 : décision d’élaborer des instruments numériques de mise en œuvre (CSDQ ASE et comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Fév. 20 : décision sur l’organisation du projet (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Fév./mars 20 : ateliers sur la vision du projet et sa mise en route (groupe de soutien et parties prenantes)
  • Mars/avril 20 : élection du groupe de pilotage (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • April/Mai 20 : traitement des résultats des ateliers, comparaison avec des outils connus (groupe de soutien)
  • Mai 20 : discussions avec les organisations partenaires et les parties prenantes (direction du projet)
  • Fin mai 20 : priorisation des applications, division en deux sous-projets (groupe de pilotage)
  • Juin 20 : décision sur les offres soumises/gouvernance (groupe de pilotage)
  • 23 juin 20 : adoption de la division en deux sous-projets (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Juillet 20 : mise au concours pour offres, délai à fin juillet
  • Août 20 : entretiens avec les soumissionnaires (direction du projet)
  • Août 20 : choix des prestataires (groupe de pilotage)
  • Août 20 : attribution du mandat (comité directeur de SAVOIRSOCIAL)
  • Dès août 21 : utilisation de la plate-forme de formation dans les entreprises formatrices (sous-projet A)

Responsable de projet chez SAVOIRSOCIAL : Fränzi Zimmerli

État : 1er juillet 2020

Révision formation professionnelle initiale assistant/e socio-éducatif/-ve

Actualité:

SAVOIRSOCIAL a intégré les résultats de l’audition du SEFRI dans les document de base sur la formation. Fin mai, elles ont été à nouveau soumises à l’approbation du SEFRI.

En plus des documents de base sur la formation, les documents suivants ont été soumis au SEFRI pour l’audition nationale :

SAVOIRSOCIAL a résumé les principales nouveautés de la révision des bases de la formation professionnelle dans une vue d’ensemble :

Dans les mois à venir, le SBFI tiendra son audition (auprès des services cantonaux compétents en matière de formation professionnelle et des autres parties intéressées). L’adoption des bases de la formation révisées est prévue pour août 2020. Cela signifie que les premiers apprenti-e-s devraient commencer leur formation conformément aux nouveaux principes en août 2021.

Les instruments de mise en œuvre seront élaborés parallèlement à l’audition nationale. Par la suite, des cours de formation seront organisés dans tous les lieux d’apprentissage (deuxième moitié de 2020).

  • Plus d’information sur ce projet se trouvent dans la saisie du projet «instrument de mise en œuvre»

Plus de documents:

Planification du projet et calendrier

Phase 1: clarification du besoin de révision

En 2014, un large projet a été mené pour clarifier le besoin de révision de la formation professionnelle initiale d’assistant-e socio-éducatif/ve.

Sur la base du rapport final, un groupe élargi issu de la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation (CSDQ) Assistant/e socio-éducatif/ve a élaboré le concept de réforme. Ce concept de réforme a pour but de fixer le cadre pour l’élaboration par la suite des bases de formation.

En mars 2016, la demande de ticket provisoire a été adressée au Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI). Avec l’octroi du ticket provisoire, le feu vert est donné pour la poursuite des travaux de révision.

Phase 2: Profil de qualification
Le profil de qualification, avec profil de la profession et compétences opérationnelles, est élaboré.

Phase 3: Ordonnance et plan de formation
Cette phase est consacrée à l’élaboration de l’ordonnance et du plan de formation.

Phase 4: Audition SEFRI
Le SEFRI organise une audition auprès des départements cantonaux et autres cercles intéressés sur les bases de formation révisées.

Phase 5: Adoption et publication
L’ordonnance de formation est élaborée et le plan de formation est adopté, puis tous deux entrent en vigueur.

La formation professionnelle initiale révisée commence lors de l’année scolaire 2021/22.

Durée du projet: Mars 2016 à juillet 2021

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer

actualisé: février 2019

Revision Rahmenlehrpläne HF im Sozialbereich

Actualité:

Les ébauches des plans d’études cadres ES dans le domaine social ont été révisés conformément à la consultation interne à la branche. Les Comités de SAVOIRSOCIAL et de SPAS les ont approuvés respectivement en avril et en mars à l’attention du SEFRI. Cela représente un nouveau jalon. Le SEFRI va maintenant examiner les PEC et fournir un retour d’information sur celui-ci. Sur cette base, ils seront révisés une dernière fois avant d’être renvoyés au SEFRI pour la consultation. Si tout se passe comme prévu, les cours de formation ES pourront commencer pour la première fois en 2021 selon les PEC révisés. Les changements les plus importants sont l’uniformisation de la procédure de qualification, la modification des conditions d’admission et l’harmonisation des PEC entre eux. Les compétences sont également formulées de manière précise et concrète selon la méthode IPRE (Informer, Planifier, Réaliser, Evaluer).

Des expert-e-s du groupe de projet ont remanié les chapitres généraux, comme par exemple «Admission» ou «Procédure de qualification». 25 expert-e-s spécialisé-e-s de l’école et de la pratique, provenant de différentes régions linguistiques de Suisse, ont développé les nouveaux profils de compétences spécifiques au cours de plusieurs workshops.

La base pour la révision du contenu étaient l’analyse et la première audition interne à la branche de l’automne 2017, au cours de laquelle toutes les organisations concernées ont pu commenter les recommandations de l’audit. Les résultats de cette audition ont été intégrés à un papier de position, qui a été approuvé par les comités directeurs de SAVOIRSOCIAL et de SPAS  en printemps.

Contexte:
Les organes responsables des plans d’études cadres dans le domaine social, SAVOIRSOCIAL et SPAS, procèdent à une grande révision des quatre PEC suivants: Education sociale ES, Education de l’enfance ES, Maîtrise socioprofessionnelle ES et Animation communautaire ES.

Objectifs:
Les objectifs suivants sont poursuivis dans le cadre du projet:

  • Le besoin de révision est, pour chaque PEC, systématiquement analysé et défini en ce qui concerne l’activité et le champ professionnel ainsi que d’une manière générale dans le domaine social. Les quatre PEC sont vérifiés et décrits en ce qui concerne la consistance entre formation et futur besoin de la pratique ainsi qu’en ce qui concerne les interfaces entre les quatre profils professionnels.
  • Les valeurs de référence pour la modification des PEC sont définies. Les valeurs de référence concernent le contenu, le cadre formel, la términologie unifiée et la méthodologie (orientée compétences).
  • Les PEC sont adaptés au niveau du contenu et pour ce qui est des aspects formels.
  • Les PEC sont édictés par l’organe responsable et approuvés par le SEFRI.

Calendrier et marche à suivre:

Phase 1 (2015-2017):
Dans une première étape les objectifs étaient les suivants: clarification du besoin de révision ainsi qu’élaboration, mise en consultation et adoption d’un document de positionnement sur les profils professionnels à viser. Comme sources d’information on avait la politique professionnelle et éducative, la théorie et l’analyse des tâches. Au centre de cette étape on avait une analyse de documents ainsi que l’analyse de l’environnement et une consultation chez les prestataires de cours, les employeurs et chez les anciens diplômés.

Phase 2 (2018):
La deuxième phase était déterminée par l’adaptation concrète des quatre profils professionnels par les expert-e-s de la pratique,  par l’élaboration des compétences communes et spécifiques ainsi que par l’adaptation des dispositions générales.

Phase 3 (2019-2020):
La phase suivante est celle de la finalisation des ebauches des quatre PEC; il y a également une phase d’approbation, tout d’abord dans la branche puis finalement par le SEFRI.

Durée du projet: Septembre 2016 à juillet 2020

Responsable externe de projet: Nina Denzler, Büro für Bildungsfragen, Thalwil

Responsable de projet auprès de SAVOIRSOCIAL : Fränzi Zimmerli

Actualisé: mai 2020

Entwicklung einer höheren Fachprüfung im Bereich Mütter- und Väterberatung

Actualité:

Les règlements d’examen et les directives ont été rédigés et ont été soumis à une consultation interne à la branche en fin 2019. Les groupes de travail examinent et intègrent actuellement les prises de positions reçus. En parallèle, l’organe responsable est mis en place : SAVOIRSOCIAL devient organe coresponsable avec l’OdASanté et l’Association suisse des consultations parents-enfants.

Situation de départ :
L’élaboration d’un examen professionnel supérieur d’expert/e en consultation parents-enfants fait partie du projet « Examens fédéraux dans le domaine des soins ». Celui-ci repose sur le projet « Profils de compétence soins infirmiers » et a pour objectif la création d’un total de six examens professionnels supérieurs et un examen professionnel dans le domaine des soins. SAVOIRSOCIAL participe depuis le début aux groupes spécialisés qui ont un rapport avec le domaine social et est également représentée dans le groupe de pilotage. La direction est assumée par l’OdASanté.

Objectif :

  • Élaboration d’un examen professionnel supérieur d’expert/e en consultation parents-enfants

Le nouvel examen professionnel supérieur vise une qualification de degré tertiaire des professionnel-le-s en consultation parents-enfants. Le profil de la profession se base sur un accompagnement et un soutien complets des personnes de référence d’enfants de 0 à 5 ans. L’expert/e en consultation parents-enfants accompagne et soutient ces personnes dans la maîtrise de défis et soucis situationnels divers de la vie quotidienne. Il/elle renforce les compétences sanitaires, sociales, personnelles et éducatives des personnes de référence en vue de favoriser le bien-être de l’enfant. Il/elle a donc un effet de promotion de la santé et préventif. Il/elle identifie également un éventuel risque pour le bien-être de l’enfant et prend les mesures appropriées. L’expert/e en consultation parents-enfants soutient et conseille en outre d’autres professionnel-le-s du domaine de la petite enfance. La consultation parents-enfants fait partie de l’aide à l’enfance et à la jeunesse, à l’interface des domaines du social et de la santé. Le diplôme prévu est donc aussi une perspective intéressante pour les professionnels du secteur social (éducateur/-trice social/e diplômé/e ES, éducateur/-trice de l’enfance diplômé/e ES, p. ex.).

Durée du projet: 2015 à 2019

Responsable du projet chez SAVOIRSOCIAL: Fränzi Zimmerli

État: mai 2020

Entwicklung einer oder zwei Berufsprüfung/en für die Bereiche «Arbeitsagogik» und «Job Coaching» im Berufsfeld Arbeitsintegration

Actualité:

Les règlements et les directives ont été révisés et mis à jour en conséquence, en réponse aux commentaires du SEFRI. Ils ont été soumis à nouveau au SEFRI au début du mois de mai.

Dès que le SEFRI donnera le feu vert, les documents seront traduits en italien. L’assurance-qualité de la traduction effectuée ensuite par le SEFRI est suivi de l’annonce dans la Feuille fédérale. Si aucune objection n’est soulevée, les règlements d’examen entreront probablement en vigueur au automne 2020.

Le SEFRI soutient financièrement l’élaboration des règlements d’examen et des directives.

Les organisations suivantes seront les organes coresponsables des futurs examens professionnels: SAVOIRSOCIAL, INSOS Suisse, Insertion Suisse, Verband Arbeitsagogik Suisse, Supported Employment Suisse, Arpih et Agogis. Ils se sont regroupés pour former l’association suisse des organes responsables des examens professionnels d’accompagnement socioprofessionnel et d’insertion professionnelle.

En parallèle, des travaux sont en cours pour préparer les premiers examens professionnels. Les premiers examens finals sont prévus pour l’automne 2021. Il s’adresse en particulier aux personnes qui ont suivi les modules de l’examen professionnel supérieur d’Arbeitsagoge/-in ou les cours dans le domaine de Supported Employment / Coordination en insertion professionnelle chez Arpih ou Agogis.

Contexte:

Sur la base du projet Analyse du champ professionnel et des besoins de l’insertion professionnelle, SAVOIRSOCIAL a commencé ses travaux sur le projet «Développement d’un ou deux examen(s) professionnel(s) pour les domaines «accompagnement socio-professionnel» et «job coaching» dans le champ professionnel de l’insertion professionnelle».

Organisation du projet
L’organisation du projet prévoit un groupe spécialisé ainsi qu’un groupe de pilotage. Cette organisation assure la pertinence pratique et des résultats largement soutenus.
Les membres du groupe spécialisé veillent à ce que les résultats du projet soient orientés vers la pratique et s’intègrent harmonieusement dans le système de formation actuel. Les membres du groupe de pilotage évaluent les résultats du projet du point de vue associatif et assurent ainsi des résultats largement soutenus par les organisations du monde du travail, nombreuses dans le champ professionnel.
Dans un premier temps, les profils de qualification «accompagnement socio-professionnel» et «job coaching» élaborés dans le cadre de l’avant-projet au niveau de l’examen professionnel sont mis au net avec l’accompagnement professionnel de l’entreprise Ectaveo. L’accent est mis sur la claire distinction par rapport aux titres professionnels existants (maître/esse socio-professionnel/le et formations dans le domaine du conseil).
Dans un deuxième temps, le/s règlement/s  d’examen et les directives pour le/s examen/s professionnel/s nouvellement créés sont élaborés. Ils sont ensuite soumis à toutes les organisations membres de SAVOIRSOCIAL et aux organisations partenaires sélectionnées lors d’une audition interne à la branche, avant d’être soumis au SEFRI pour approbation.

Objectifs du projet et calendrier

Phase 1: adaptation et adoption des profils de qualification: mars à décembre 2018

  • Disposer de deux profils de qualification au niveau de l’examen professionnel, clairement délimités par rapport aux diplômes existants en termes de compétences et de titres
  • Se décider pour un examen professionnel avec deux orientations, ou deux examens professionnels distincts
  • Avoir des recommandations de reconnaissance pour les personnes ayant suivi avec succès les cours préparatoires à l’accompagnement socio-professionnel EPS, mais ayant échoué à l’examen
  • Clarifier la question des organes responsables

Phase 2: Élaboration de deux règlements d’examen et directives: janvier-décembre 2019

  • Disposer de deux règlements d’examen et directives, correspondant aux besoins de la branche et pouvant être transmis au SEFRI pour approbation

Ici il se trouve le calendrier détaillé

Durée du projet: janvier 2018 à été 2020
Direction externe du projet :
Ectaveo, Zurich

Responsables du projet auprès de SAVOIRSOCIAL : Stephanie Zemp

Actualisé: mai 2020

Periodi di pratica indipendenti prima dell'inizio del tirocinio

Situazione di partenza e obiettivo

Gran parte delle persone in formazione per la professione di Operatrice/operatore socioassistenziale, prima di accedere alla formazione professionale di base, ha assolto uno o addirittura diversi periodi di pratica indipendenti. Le basi legali però non lo prevedono né lo auspicano. SAVOIRSOCIAL si è occupato dell’argomento, e nel mese di dicembre 2016 ha indetto una tavola rotonda sul tema. Assieme ai rappresentanti di Confederazione, Cantoni e organizzazioni dei membri è stata redatta una dichiarazione, con l’obiettivo di ridurre gli ostacoli all’accesso alla formazione professionale di base costituiti dai periodi di pratica. Nel mese di dicembre 2017 si è tenuta la seconda tavola rotonda sul medesimo tema. Lo scambio di opinioni ha evidenziato che sono stati adottati diversi provvedimenti. Ogni anno SAVOISOCIAL svolge un’inchiesta sulla situazione delle persone in formazione nei Cantoni. Il rapporto di analisi è stato pubblicato in lingua tedesca e francese:

SAVOIRSOCIAL ha elaborato un volantino contenente informazioni sul tema deiperiodi di pratica indipendenti dalla formazione, nel settore sociale. Esso si rivolge soprattutto ai giovani interessati alla formazione e ai loro genitori, e attira l’attenzione su alcuni aspetti importanti concernenti l’accesso alla formazione professionale di base di Operatore/operatrice socioassistenziale.

Obiettivo concordato
I partecipanti alla tavola rotonda si sono accordati sugli obiettivi seguenti:

  • di regolai giovani al termine della scolarità obbligatoria iniziano direttamente la propria formazione professionale di base di Operatrice/operatore socioassistenziale.
  • per i giovani di età inferiore ai 18 anni i periodi di pratica indipendenti svolti prima dell’inizio del tirocinio vanno del tutto eliminati. Fanno eccezione i periodi di pratica nell’ambito di provvedimenti cantonali ai sensi della LFPr art. 12 (v. sopra) che, alla fine della scolarità obbligatoria, preparano le persone che denotano lacune nella loro formazione alla formazione professionale di base.
  • per gli adulti di età superiore ai 18 anni i periodi di pratica indipendenti prima dell’inizio del tirocinio vanno sensibilmente ridotti. Laddove tali periodi di pratica dovessero comunque essere offerti agli adulti, occorre rispettare le seguenti condizioni quadro:
    • il rapporto del periodo di pratica è disciplinato a livello contrattuale.
    • gli obiettivi della formazione sono chiaramente definiti e sono garantiti l’accompagnamento e la formazione della persona che svolge il periodo di pratica. se durante il periodo di pratica dovesse risultare che la persona interessata non è idonea alla professione di operatrice/operatore socioassistenziale, ciò le viene comunicato per tempo e apertamente.
    • il periodo di pratica viene remunerato in modo equo, ove per stabilire il salario occorre tener conto delle precedenti esperienze di lavoro maturate.
    • Il periodo di pratica ha una durata massima di 1 anno. In assenza di un responso positivo scritto alla richiesta di un posto di tirocinio, tali persone non devono più essere occupate presso un’azienda del medesimo settore con lo statuto di persone in periodo di pratica.
    • La persona che svolge il periodo di pratica ha diritto a un certificato di lavoro.

Approcci di soluzione
Per poter raggiungere gli obiettivi sopra menzionati, in occasione della tavolarotonda sono stati menzionati dei punti di partenza nei seguenti settori:

  • chiarire le competenze e le opportunità dei diversi attori, in particolare delle diverse organizzazioni membro di SAVOIRSOCIAL
  • coordinare le diverse attività
  • mettere a disposizione conoscenze regolatorie
    • informare su conoscenze esistenti in materia di correlazioni tra risorse e qualità della formazione e dell’offerta
    • elaborare delle basi di dati sulle conseguenze (finanziarie) della rinuncia ai periodi di pratica o della riduzione del loro numero e di uno strumento di rilevamento per la registrazione periodica della situazione dei periodi di pratica nelle diverse regioni della Svizzera
    • abbozzare delle misure di compensazione per contrastare la rinuncia ai periodi di pratica indipendenti prima dell’inizio del tirocinio o la riduzione del numero degli stessi
  • informare e sensibilizzare le aziende, le persone interessate alla professione, gli orientatori professionali, l’opinione pubblica e l’ambiente politico sulle condizioni quadro legali e il danno d’immagine per il settore
  • svolgere marketing riguardante la professione e i posti di tirocinio (ad es. focalizzato su aziende con un orientamento particolarmente positivo verso la formazione)
  • verificare e adeguare le regole (soprattutto autorizzazioni d’esercizio e della formazione, direttive cantonali in materia di qualità, disposizioni sulla chiave di riparto e limiti d’età riferiti alla formazione) che facilitano i periodi di pratica indipendenti prima dell’inizio del tirocinio
  • migliorare il finanziamento (pubblico) delle strutture d’accoglienza per l’infanzia
  • osservare il mercato del lavoro (rispettare salari usuali sul mercato) e verificare se sono rispettate le disposizioni della protezione dei giovani lavoratori

Documenti tavola rotonda 2017 (in francese):

Documenti tavola rotonda 2016 (in francese):

attualizzato: ottobre 2019

Analyse du champ professionnel d'activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation

Actualité:
Le projet d’analyse du champ professionnel “activation dans la vie quotidienne – thérapie d’activation” est géré stratégiquement par SAVOIRSOCIAL et OdASanté. Pour la mise en œuvre opérationnelle, un groupe de travail a été mis en place, représentant les associations suivantes: SAVOIRSOCIAL, OdASanté, CURAVIVA, SVAT (Association suisse des professionnels de l’activation) et BGS (Association Suisse des centres de formation santé). Le projet est réalisé en collaboration avec le bureau de la BASS.
En 2020, une analyse complète du domaine professionnel de l’activation dans la vie quotidienne – thérapie d’activation – sera réalisée. L’objectif de l’analyse est d’identifier les compétences requises aujourd’hui et celles qui seront pertinentes pour le marché du travail à l’avenir et d’en tirer des recommandations pour le développement futur de ce domaine professionnel. Dans un premier temps, les documents, la littérature et les données seront analysés. Par la suite, deux enquêtes en ligne avec des experts et deux ateliers avec un groupe de soutien seront organisés. Les résultats sont examinés par le groupe de travail et approuvés par les conseils d’administration de SAVOIRSOCIAL et d’OdASanté.

Description/Organisation du projet:
Ce projet consiste en une analyse détaillée du champ de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation. Depuis janvier 2016, OdASanté et SAVOIRSOCIAL travaillent sur les interfaces entre le secteur sanitaire et le secteur social. Divers domaines professionnels ont été abordés, y compris la thérapie d’activation et l’activation dans la vie quotidienne. En 2018, une réunion s’est tenue à Berne avec des représentants d’OdASanté, SAVOIRSOCIAL, Curaviva et l’Association Suisse des Experts en Activation SVAT. A l’occasion de cette réunion, la situation dans le domaine de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation a été discutée ainsi que le souci d’effectuer une analyse de terrain avant de revoir et de réviser le plan d’étude cadre du programme de formation de spécialiste en activation ES.
Lors de sa réunion d’avril 2018, le Comité de SAVOIRSOCIAL a décidé de participer à une telle analyse du champ professionnel. Le Conseil d’administration d’OdASanté a décidé le 28 juin 2018 de soutenir le projet sur le principe. Curaviva est membre d’OdASanté et de SAVOIRSOCIAL, SVAT est membre d’OdASanté.

Contexte
Le domaine de l’activation dans la vie quotidienne/thérapie d’activation est très vaste. Les spécialistes de ce domaine professionnel travaillent dans différents établissements et organisations de soins, de santé hospitaliers et ambulatoires.
Le plan d’étude cadre de spécilaiste en activation ES a été mis en œuvre en août 2008. Les premiers ajustements ont été effectués en 2015 dans le cadre d’une petite révision. Selon les nouvelles exigences pour la reconnaissance des formations ES de 2017, les demandes de modifications doivent être soumises au SBFI pour tous les plans d’étude cadre au plus tard à la fin 2022.

Objectifs du projet:

  • Le champ professionnel activation dans la vie quotidienne / thérapie d’activation est défini comme base pour l’évolution des titres actuels et le développement des éventuels futurs titres.
  • Les compétences actuellement nécessaires et pertinentes dans le futur pour le marché du travail de activation dans la vie quotidienne / thérapie d’activation sont décrites et concernent aussi bien la Suisse alémanique que la Suisse latine.
  • Sont décrites quelles compétences sont transmises et à quels niveaux de qualification (situation actuelle et situation future souhaitée.
  • Une analyse des écarts de compétences par rapport aux titres actuels dans les domaines activation dans la vie quotidienne et thérapie d’activation est disponible. Les modifications des compétences dans le champ professionnel sont reportées dans les ordonnances de formation et les plans de formation ASA, ASE, ASSC et dans les PEC activation ES, soins infirmiers ES et animation communautaire ES ainsi que, si possible, dans les curriculums des formations bachelor, afin de combler d’éventuels écarts.
  • L’analyse du champ professionnel montre les possibilités de connexion de carrière ainsi que les conditions d’admission et la reconnaissance de compétences d’autres profils (cohérence du système suisse de formation / perméabilité).
  • Un rapport final regroupant les résultats de l’analyse des besoins du champ professionnel et émettant des recommandations en vue de l’évolution du champ professionnel (révision partielle, révision totale, titres alternatifs).

Durée du projet: 2019- 2021
Gestion de projet: Riccardo Mero, OdA Santé / Büro BASS

Responsables chez SAVOIRSOCIAL: Fränzi Zimmerli et Ursula Zweifel

actualisé: février 2020

Laufbahnstudie

Studie zu den Ausbildungs- und Erwerbsverläufen von verschiedenen Berufsgruppen in ausgewählten Berufsfeldern des Sozialbereichs sowie von Berufsabgewanderten (Laufbahnstudie)

Aktuell:

Eineinhalb Jahre nach Abschluss ihrer Ausbildung hat das EHB im Auftrag von SAVOIRSOCIAL ehemalige Lernende EFZ und Studierende HF im Sozialbereich ein zweites Mal befragt. Der Bericht zeigt unter anderem auf, wie sie ihre aktuelle Situation beurteilen, welche Zukunftspläne sie haben und wie zufrieden sie rückblickend mit ihrer Ausbildung sind.

Ausgangslage
Bis heute fehlen zuverlässige Angaben darüber, welche Faktoren den Einstieg und Verbleib in der Branche sowie den Ausstieg aus sozialen Berufen beeinflussen. Deshalb hat SAVOIRSOCIAL 2016 das Eidgenössische Hochschulinstitut für Berufsbildung EHB, Zollikofen, mit einer Laufbahnstudie beauftragt. Ziel der Studie ist es, vertieftes Steuerungswissen über die Ausbildungs- und Erwerbsverläufe von einzelnen Berufsgruppen der Sozialen Arbeit inklusive Quereinsteigenden sowie von Berufsabgewanderten zu gewinnen.

SAVOIRSOCIAL hat sich die regelmässige Beobachtung des Arbeits- und Bildungsmarktes im Sozialbereich zum Ziel gesetzt. Dies, nachdem eine Studie zur «Fachkräftesituation im Sozialbereich» 2011 erste Hinweise auf einen Fachkräftemangel in der Branche lieferte: Um den Fachkräfte- und Bildungsbedarf bis 2024 für bestimmte soziale Berufe in den Arbeitsfeldern «Unterstützung von Kindern und Jugendlichen», «Begleitung von Menschen mit Beeinträchtigungen» und «Betreuung von Menschen im Alter» abzuschätzen, gab SAVOIRSOCIAL 2015 beim Institut für Wirtschaftsfragen, Basel, eine Vertiefungsstudie in Auftrag. Im Rahmen dieser Studie wurden u.a. mehrere Tausend Institutionen – also die Arbeitgeberseite – zum Fachkräfte- und Bildungsbedarf für 15 soziale Berufe in den oben erwähnten drei Arbeitsfeldern befragt. Die Studie zeigte auf, dass in den drei Arbeitsfeldern bis ins Jahr 2024 rund 45’000 bis 59’000 zusätzliche Fachpersonen benötigt werden. Bis 2024 müssen mehrere Tausend zusätzliche Ausbildungsplätze für soziale Berufe geschaffen werden, damit der qualifizierte Berufsnachwuchs und die Qualität der Angebote gesichert bleiben. Die Studie konnte zudem nachweisen, dass die Abwanderungsquote aus sozialen Berufen überdurchschnittlich hoch ist.

Vorgehen
Die Laufbahnstudie ist in drei Teilprojekte gegliedert, die zwischen August 2016 und September 2019 durchgeführt werden:

  • Erste Welle der Längsschnittbefragung von Lernenden Fachfrau/Fachmann Betreuung EFZ und der Studierenden von Bildungsgängen Kindererziehung HF, Sozialpädagogik HF und Sozialpädagogische Werkstattleitung HF im letzten Ausbildungsjahr (durchgeführt von September bis Dezember 2016)
  • Online -Befragung von Arbeitnehmerinnen und Arbeitnehmern, die in den Arbeitsfeldern der gesetzlichen Sozialarbeit, der Unterstützung von Kindern und Jugendlichen, der Begleitung von Menschen mit Beeinträchtigung und der Betreuung von Menschen im Alter einen sozialen Beruf ausüben (März bis Juli 2017)
  • Quantitative und qualitative Befragung von Berufsabgewanderten (März 2017 bis Januar 2018)
  • Zweite Welle der Längsschnittbefragung der Fachpersonen Betreuung EFZ und diplomierten Kindererzieher/innen HF, diplomierten Sozialpädagogischen Werkstattleiter/innen HF sowie von diplomierten Sozialpädagog/innen HF eineinhalb Jahre nach Abschluss ihrer Berufsausbildung (Dezember 2018 – März 2019)

Dokumente:

Projektzuständige bei SAVOIRSOCIAL: Katrin Fuhrer-Rosatti

Stand: Oktober 2019

bildungssystematik_def_it